Argadol

Découvrez ses œuvres plus bas !
Medeya Lemdiya : Vivez-vous de la vie d’artiste à part entière ou avez-vous une autre vie à côté?
Argadol : Cela fait maintenant 6 ans que j'ai un statut officiel d'artistes et cela fait maintenant 3 ans que j'ai quitté mon statut de salarié pour ne me consacrer qu'à la peinture.

 

ML: Comment avez-vous attrapé le virus de la peinture ? Y-a-t-il eu un déclic, un déclencheur ? Si oui, lequel ? A quelle période de votre vie ?
Argadol : Je dessine depuis toujours, mais je n'avais jamais imaginé en faire un métier... il y a quelques années, j'avais vraiment besoin d'un exutoire, une envie de pouvoir créer en toute liberté... je me suis remis très sérieusement à la peinture... il y a quelques années, lors d'un reportage TV, je découvre des artistes faisant un travail « cousin » du mien... je décide d'envoyer un dossier à une galerie parisienne, pour voir... et deux semaines plus tard, je rentrais en tant qu'artiste permanent... l'aventure pouvait commencer...

 

ML : Quelle est votre formation ? Avez-vous appris à peindre ? Êtes-vous autodidacte ?
Argadol : Un bon mélange des deux... j'ai appris à dessiner sur le tard, lors de mes études de Graphisme Publicitaire, mais depuis j'apprends tous les jours, j’expérimente sans cesse...

 

ML : Quel a été votre parcours artistique jusqu’à ce jour (Expos, galeries…) ?
Argadol : Quelques événements récents :
En 2011, une exposition à New York, une expo à Beaune (21), Ray-Ban qui choisit une de mes oeuvres comme pochette d'une compilation de musique sortie pour fêter leur 2 millionième Fan sur facebook...
Depuis, des expositions régulières à Paris, Montpellier, Twitter Art Exhibit à Los Angeles, salon ART3F à Lyon, Salon de l'Art Abordable à LA BELLEVILLOISE (PARIS) ... Réalisation d'une couverture pour un magazine suisse sur les cultures urbaines...
Je suis également artiste résident chez URBAN GALLERY à Paris.

 

ML: Comment définiriez-vous votre travail artistique, votre style ?  Quel est Le cheminement artistique qui vous a mené au travail artistique actuel ?
Argadol : Mon travail se situe entre Pop Art et Street Art...
Globalement j'aime mettre une lecture second degré dans mon travail. Certaines œuvres paraissent enfantines au premier regard. Et puis lorsqu'on commence à regarder les détails, les slogans, on découvre des symboles phalliques, un message écolo ou anticapitaliste. Parfois c'est simplement une bonne dose d'humour. Mais globalement j'ai les mêmes préoccupations et les mêmes angoisses que n'importe qui aujourd'hui sur cette planète : l'argent, la mort, l'écologie, le sexe, la démocratie... Et c'est le côté obscur, la face cachée qui m'intéresse.

ML : Pourquoi ce choix de sujet ?  De  technique ?  De style ?
Argadol : Ce qui me motive, c'est de proposer une nouvelle lecture de toutes les icônes dont on nous abreuvent à longueur de journée... critiquer cette communication de masse où tout s'uniformise... Dans mon univers, souvent mes personnages pleurent, sont fragiles, tristes, mes superhéros faibles et vulnérables, mon Amérique n'est pas la superpuissance qu'on nous vend encore... et les marques ne veulent pas que notre bonheur ! ^^

 

ML: Votre vie et votre peinture sont-elles liées ? Si oui, dans quelle mesure ?
Argadol : Forcément ! On ne peint finalement que ce qu'on « est », ce qui nous révolte, ce qui nous séduit, ce qui nous influence, ce qu'on aime, ce qu'on déteste... On peut entrevoir mon portrait au fur et à mesure dans mon travail. ;-)

 

ML: Qu’est-ce qui, de façon générale, influence votre peinture (Peintre, cinéma, musique, auteur, actualité, introspection, la vie…) ?
Argadol : L'actualité, l'histoire... le cinéma, la musique, la culture « pop » jouent un rôle essentiel dans mon travail. J'aime raconter ou détourner les icônes de notre société …

 

ML : Avec quel peintre d’hier auriez-vous aimez vous entretenir ? Et pourquoi ?
Argadol : Andy Warhol, Keith haring, Basquiat, ou même Jackson Pollock... voilà mes « icônes » !;-)

 

ML : Et parmi vos contemporains ? Et Pourquoi ?
Argadol : Du côté des artistes actuels, JEF AEROSOL, C215, Speedy Graphito, Benjamin Spark, le photographe JR... etc... etc... 
Mais avec les réseaux sociaux, il est un peu plus aisé aujourd'hui de pouvoir échanger avec ses contemporains...

 

ML: Citez un tableau que vous rêveriez de voir (en vrai) ? Pourquoi ce tableau ?
Argadol : J'ai beaucoup de chance, j'ai un peu voyagé et vu pas mal des œuvres que je rêvais de voir en vrai...
je garde le souvenir très marquant de ma « rencontre » avec les œuvres de Jackson Pollock... l'énergie pure, l'émotion, transférer son âme dans la peinture... bouleversant !

 

ML : Votre atelier est un endroit, une pièce exclusivement dédié à la peinture ? Un coin du salon ?  Une autre configuration ?
Argadol : Je possède mon Atelier au rez de chaussé de ma maison.. mon coin à moi... tout le matériel dont j'ai besoin, un sol qu'on peut salir à loisir... et le nécessaire pour écouter la musique ! (platine vinyle )

ML: Comment peignez-vous ? (Chevalet, au sol, sur une table, dehors, en atelier, avec les doigts…)
Argadol :Je préfère travailler à plat... sauf pour certaines techniques (bombe, etc...)
Je travaille avec tout ce qui me passe sous les mains... j'adore expérimenter... 
Dès que les rayons du soleil sont là, je sors... cela accélère les temps de séchage.

 

ML: Quel est le point de départ d’un tableau, la genèse d’une œuvre  (un schéma, une image, le hasard, les rêves, l’imagination seule, un peu de tout ça…) ?
Argadol :Tout  démarre toujours par des croquis, et un gros travail de recherche...
Pour ce qui est de la technique de travail... je commence souvent par un travail de collage d'images et de matière pour créer le fond... ensuite, je réalise la "couleur" de fond à la bombe et à l'acrylique diluée, très liquide pour garder une transparence... , puis vient le portrait ou motif principal du tableau réalisé entièrement à la peinture acrylique et au pinceau, de manière très traditionnelle... parfois aux pochoirs.. Enfin j'attaque les détails qui sont tout autour, le message, la lecture second degré... puis je termine avec mes bords et coulures noires qui caractérisent mon travail. Globalement, je prends autant de plaisir au travail de recherche en aval qu'aux différentes étapes de la réalisation.

 

ML: Avez-vous des habitudes de travail en termes d’heure  par exemple ? Peignez-vous régulièrement, tous les jours ou par accès ?
Argadol : Lorsqu'on décide de se professionnaliser, d'en faire son métier, il est indispensable de se fixer des règles et des horaires.
Généralement, je consacre mes matinées à la communication.
Je peins tous les jours ou presque... les rares jours où l'inspiration n'est pas au rdv, je préfère ne pas me forcer pour ne pas produire un travail décevant.
A contrario, il m'arrive de ne pas pouvoir m’arrêter et de travailler de longues heures sur une œuvre quand « c'est parti » !

 

ML : Sur une île déserte, vous emportez…
    -Quel film ? Tchao Pantin pour la noirceur du film, et Coluche.
    -Quel livre ? Frédéric Mars, Le Sang du Christ.
    -Quelle musique, album ? Le plus important, un seul album... impossible... Voici quelques artistes pour bien comprendre ce qui rythme mon quotidien... The Rolling Stones, Iggy and the Stooges, The Doors, Elvis, ... et parmi les plus récents, The Black Keys, Artic Monkeys, Beirut, The Queens of The Stone Age...
    -Quel objet ? Mon Ipod Touch...
    -Lequel de vos tableaux ? sûrement un portrait de Marilyn Monroe pour une présence féminine... ;-)

 

ML : Quel voyage aimeriez-vous faire ? 
Argadol : Beaucoup... mais surtout retourner à New York très prochainement.

 

ML: Quelles étaient vos ambitions, rêves quand vous étiez enfant ?
Argadol : Etre chef d'entreprise, faire ce que j'aime, ne pas avoir à obéir à une quelconque autorité, finalement, c'est réussi...

 

ML : Pouvez-vous nous exposer vos projets, rêves artistiques dans votre travail d’Artiste pour demain ?
Argadol : Pouvoir continuer à en vivre, c'est déjà formidable en soi... bien sûr, en tant qu'artiste, je recherche toujours plus de reconnaissance... de belles expos dans des lieux originaux... et m'ouvrir plus à l'étranger.

 

Merci Argadol.
Retrouvez Argadol sur son site Web et sa page Facebook.

© 2016 par RankArt

Autrech 09800 Saint Lary, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean