Damien Miri

RankArt : Pouvez-vous présenter l’artiste d’art numérique que vous êtes en quelques mots ?
Damien Miri : Je m’imagine comme le voyageur d’un monde intérieur, les outils numériques me permettent seulement de mieux partager cette expérience de différentes manières en supprimant le maximum de filtres que les techniques traditionnelles imposent.

 

RankArt : Quel a été le parcours professionnel et artistique qui vous a forgé en tant qu’artiste d’art numérique?
Damien Miri : Mon père travaillant en tant que DA dans la publicité il a été un des pionniers dans l’utilisation des ordinateurs pour son métier et j’ai donc naturellement suivi cela. Je n’ai pas de formation, mais à proprement parler, mais j’ai toujours plus ou moins baigné dans ce milieu. Sinon je suis graphiste/DA dans la communication. 

 

RankArt : Qu’est ce qui, selon vous, vous a orienté vers l’art numérique  plutôt qu’un autre mode d’expression ?
Damien Miri : Pour moi travailler avec les outils numériques était une évidence comme je le disais plutôt j’ai presque toujours eu un ordinateur dans les mains, je devais être en maternelle lorsque j’ai testé une des premières tablettes graphiques en France. Plus tard je « bavais » devant les performances des stations de travail Silicon graphic, a présent toute cette puissance de calcul est devenue beaucoup plus accessible, alors depuis quelque temps j’ai remplacer le crayon et la peinture par une souris.
Cela me permet d’être beaucoup plus en « osmose » avec ce que je veux exprimer. Ce n’est pas tant le numérique en soi qui m’intéresse, mais c’est surtout tout le champ des possibilités qu’ouvre le numérique à la création qui est fantastique. Cela me permet d’être au plus proche de mes « visions ». Dernièrement je crois que nous franchissons encore une nouvelle étape avec la démocratisation de la réalité virtuelle, car cela permet en plus d’immerger les spectateurs et les faire interagir, il faut absolument essayer.

 

RankArt : Votre vie et ses étapes influencent-t-elles l’orientation de votre travail et de quelle manière ?
Damien Miri : En effet je pense que m’a vie influence grandement mon travail, je suis quelqu’un qui a toujours été assez solitaire, pendant ma scolarité je me suis toujours senti un peu a l’écart je me souviens que déjà très tôt je dessinais des grands paysages étranges que je parcourais dans mes rêves. C’est un monde dans lequel je me réfugie pour échapper au quotidien et me ressourcer. Sans entrer dans le détail, je pense que mon parcours de vie a fait de moi une personne toujours tiraillée par quelque chose de lumineux, calme et « zen » et quelque chose d’inquiétant et sombre.

 

RankArt : Comment définiriez-vous votre travail artistique ? Que dites-vous de vos œuvres numériques à une personne qui ne les a jamais vues?
Damien Miri : Mon travail se base essentiellement sur mes rêves et méditations que j’essaie de mettre en image je me vois un peu comme un photographe parcourant mon monde intérieur.

 

RankArt : Qu’est ce qui, de façon générale influence votre démarche (peintre, cinéma, musique, auteur…) ? 
Damien Miri : Ce n’est pas évidant, mais j’ai l’impression que mon travail a toujours été influencé par les tarots de Marseille, j’ai d’ailleurs fait une série très spéciale autour de cela ou j’avais mis au point une méthode de méditation ou je me plaçais devant un arcane et j’asseyais dans tirer une essence, le travail final peut paraître obscure, car cela implique de crée une symbolique très personnelle. Cette méthode de médiation me permet actuellement de faire mettre dans une sorte d’hypnose et de faire des rêves éveiller d’ou je tire presque toute mon inspiration.

 

RankArt : Quel est le point de départ d’une œuvre numérique (un schéma, une image, le hasard, l’imagination seule, un peu de tout ça) ?
Damien Miri : Comme je le disais précédemment la majorité de mon travail se base sur ses rêves demi-conscients

RankArt : Quels conseils donneriez-vous à un artiste d’art numérique débutant ?
Damien Miri : Ne vous bloquez pas par la technique, ne cherchez pas la virtuosité à tout prix au détriment de ce que vous souhaitez exprimer et créez votre propre expérience. 
Dans mon métier on n’a pas le droit à l’erreur et on doit êtres très bons techniciens pour créer des choses qui ne nous corresponde pas forcement et le tout dans un laps de temps très court ce qui est très stressant. Alors que l’Art, avec les mêmes outils que j’utilise dans mon métier, me permet créer une sorte de soupape de sécurité de m’exprimer sans aucune contrainte.

 

RankArt : Selon vous, à partir de quel moment un artiste d’art numérique, un photographe, un musicien, un peintre… devient un artiste ?
Damien Miri : Je ne pourrais pas me permettre de bien répondre à cette question compliquée. Mais par expérience je me sens artisan dans mon métier, mais artiste lorsque je crée sans contrainte ou sans commande d’un tiers.

 

RankArt : Artistiquement parlant, y a-t-il un rêve que vous n’avez pas encore réalisé ?
Damien Miri : C’est ce que je fais actuellement, je « réalise » mes rêves numériquement !

 

RankArt : Avez-vous une  actualité artistique ? Si oui, quelle est-elle ? Quels sont vos projets ?
Damien Miri : J’espère bientôt faire une expo dans mes locaux comme une sorte d’expérience sensitive totale où les visiteurs seront comme immergés dans mon monde.

 

RankArt : Pour se faire une idée de votre personnage de façon plus générale, j’aime bien soumettre à nos artistes interviewés les questions un peu naïves du thème de l’ile déserte…

    -Sur une île déserte vous emportez…
    *Quel film ? Stalker de tarkovski
    *Quel livre ? Dune de Franck Herbert
    *Quelle musique ? Requiem de mozart Et Dark side of the moon Pink floyd
    *Quel objet ? En dehors d’un kit de survie… Mon PC, j’ai le droit ?
    *Laquelle de vos œuvres? Aucune ! Sur une île déserte je vais en faire des nouvelles!

 

RankArt : Quel voyage aimeriez-vous encore faire ?
Damien Miri : Prendre le Transsibérien et faire Moscou-Vladivostok.

 

RankArt : Quelles étaient vos ambitions d’enfant pour votre vie d’adulte ?
Damien Miri : Devenir astronaute ou une sorte de moine bouddhiste zen…

Merci Damien !

Retrouvez Damien Miri sur son site Web.

© 2016 par RankArt

Autrech 09800 Saint Lary, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
Damien-Miri-93---courtille