Agnès Cassière

Découvrez ses photos plus bas !

RankArt : Pouvez-vous présenter l’artiste photographe que vous êtes en quelques mots?

Agnès Cassière : Je me qualifierais plutôt de “Photographe/Voyageuse” ou "Voyageuse/Photographe".

Je n’ai pas l’impression de faire un travail artistique, si ce n’est que j’aime ce qui est esthétique et que j’essaye de retranscrire par mes photographies la Beauté du Monde.

 

RankArt : Quel a été le parcours professionnel et artistique qui vous a forgé en tant qu’artiste auteur-photographe?

Agnès Cassière : Je me suis intéressée très jeune à la photographie, argentique bien sur à l’époque, tirage, développement en chambre noir. Je suis totalement autodidacte en la matière, n’ayant jamais suivi de cours ou participé à un stage ou voyage-photographique. Mes études scientifiques et ma carrière dans l’industrie pharmaceutique étaient bien loin de ces aspirations.

 

RankArt : Qu’est ce qui, selon vous, vous a orienté vers la photographie  plutôt qu’un autre mode d’expression ?

Agnès Cassière : Il y a quelques années, j’ai pratiqué le dessin, la peinture, plutôt abstraite, mais toujours très colorée … un avant goût de l’amour de la couleur qui se retrouve dans mes photos.

Suite à l’arrêt de mon activité professionnelle, le passage à la photographie de manière plus intensive, même si je la pratique depuis ma jeunesse, s’est fait par le biais des voyages, autre passion qui me comble.

 

RankArt : Votre vie et ses étapes influencent-t-elles l’orientation de votre travail et de quelle manière ?

Agnès Cassière : Effectivement ce sont mes voyages, que je fais pour la plupart en moto ou à pied, qui m’ont amenée à la pratique intensive de la photographie. Photographie de Voyage, Travel photography, qui m’ont permis de figer à travers mon objectif, paysages, rencontres, ambiances que je voulais à tout pris graver dans ma mémoire dont j’avais peur qu’elle soit défaillante un jour !

 

RankArt : Comment définiriez-vous votre travail artistique ? Que dites-vous de vos œuvres photographiques à une personne qui ne les a jamais vues?

Agnès Cassière : Pour moi, ce n’est ni un travail, ni de l’art, mais simplement des témoignages d’instants fugaces et merveilleux. Que le résultat soit jugée comme artistique me fait bien sur plaisir et il est vrai que bien des commentaires que je reçois vont dans ce sens.

 

RankArt : Qu’est ce qui, de façon générale influence votre démarche (peintre, cinéma, musique, auteur…) ?

Agnès Cassière : Mes maîtres en photographie sont de grands, comme Roland et Sabrina Michaud, Steve McCurry, Hans Silvester, Sebastiãno Salgado, Olivier Folmi … pour n’en citer que quelques-uns.

Leurs images m’ont fait rêver dès mon plus jeune âge, et ce sont elles qui m’ont aussi poussé à voyager et à découvrir le Monde.

Plus récemment, j’ai découvert, en parallèle à ses écrits, les photographies de Matthieu Ricard, ses espaces et rencontres dans l’Himalaya me touchent par la spiritualité qui s’en dégage.

En 2017, une visite de son exposition au Musée de l’Homme “Tribu/S du Monde, m’a fait connaitre Anne de Vandière et son fabuleux témoignage des Hommes et Femmes que les générations à venir n’auront peut-être plus la chance de rencontrer.

 

RankArt : Quel est le point de départ d’une photo (un schéma, une image, le hasard, l’imagination seule, un peu de tout ça) ?

Agnès Cassière : Mes photographies sont des retranscriptions de l’instant, sans préméditation ni préparation !

Je déclenche à l’instinct, face à une paysage, une scène de vie, un sourire qui se présente à moi.

Ce n’est certainement pas la bonne heure, le meilleur angle, la plus belle lumière, mais c’est mon regard et mon âme qui sont touchés, à l’instant où je déclenche.

 

 

RankArt : Quels conseils donneriez-vous à un photographe débutant ?

Agnès Cassière : Après assimilation de quelques règles de base et une maîtrise minimum de son appareil, la pratique régulière est importante, ainsi que le regard critique sur des photographes/photographies que l’on aime.

RankArt : Avec quel auteur-photographe aimeriez-vous vous entretenir ? Et pourquoi ?

Agnès Cassière : S’il est difficile d’entrer en contact avec les grands qui m’inspirent cités précédemment, plus humblement et plus concrètement, mon activité sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram essentiellement), la visite d’expositions, ma participation à des salons/évenements dédiés à la photographie, m’ont permis d’échanger avec des photographes que j’admire et pour certains de les rencontrer, de partager avec eux des moments précieux et enrichissants.

Parmi ceux-là, Benoit Feron, Philippe Rochot, Anne de Vandière, … et tant d’autres.

 

RankArt : Quel est votre plus fort souvenir d’auteur-photographe ?

Agnès Cassière : Peut-être ma première exposition Solo à la médiathèque de ma ville, ainsi que ma première exposition en galerie parisienne, suivie d’une exposition réduite aux Rencontres d’Arles.

 

RankArt : Avez-vous des activités  qui gravitent autours de votre casquette d’auteur- photographe ?

Agnès Cassière : Je suis photographe amateur, et pour le moment je tiens à le rester. Cela ne m’empêche pas de monter des expositions sur différents lieux non spécifiquement dédiés à la Photographie, maisons de retraite, hôpitaux, médiathèques … le but de ces expositions étant de permettre au plus grand nombre de me suivre en voyage et de rêver, au moins le temps de la visite.

Quoi de plus inutile que des photos qui dorment sur des disques durs !!

 

RankArt : Artistiquement parlant, y a-t-il un rêve que vous n’avez pas encore réalisé ?

Agnès Cassière : Au retour de voyages, je réalise depuis quelques années des livres, qui ne sont qu’à diffusion amicale et familiale. Edités sur une plateforme de prestation individuelle, à partir de mon logiciel de traitement Lightroom, malgré leur qualité, leur coût élevé m’empêche de les diffuser plus largement et de les proposer à la vente publique.

Un jour peut-être, je me lancerai dans une réelle édition de livres … !

 

RankArt : Avez-vous une  actualité artistique ? Si oui, quelle est-elle ? Quels sont vos projets ?

Agnès Cassière : Je suis très présente sur les réseaux sociaux, Facebook sur lequel je publie régulièrement dans des albums dédiés à mes voyages ou thèmes qui me sont chers, et Instagram pour des images aléatoires.

La plupart de mes photos publiées sont en couleur, mais sur ces deux réseaux, j’ai aussi des pages dédiées au Noir et Blanc.

Au vu des avis et commentaires de mes nombreux followers, je persiste sur ces publications régulières, apportant à mes amis une ouverture sur le monde, quelques instants d’évasion, de rêve ou une incitation à entreprendre eux-mêmes tel ou tel voyage.

Une exposition qui est en standby (pour cause de confinement imposé deux jours avant le vernissage prévu) chez “Les Routes de l’Asie”, Agence de voyage/Librairie/Centre culturel, à Paris … en espérant que des jours meilleurs me permettent de l’ouvrir au public au plus tôt.

En attente également d’une situation plus favorable, un projet d’exposition itinérante, suite à la résidence artistique réalisée à l’automne dernier dans une maison de retraite en province. Projet “Miroirs” mené en collaboration avec les résidents et des jeunes de la commune, il doit donner lieu à une exposition qui sera présentée dans des établissements scolaires, des médiathèques, des établissements de santé.

 

RankArt : Quel voyage aimeriez-vous encore faire ?

Agnès Cassière : L’Inde, cet “Incredible India” , et l’Asie en général, reste pour moi une terre de prédilection.

Amour de cette culture, de sa diversité ethnique, géographique, qui me permettent d’assouvir ma recherche de retour aux sources, d’authenticité, de couleurs …

Mais je rêve d’Amérique du Sud, Pérou, Argentine … que je ne connais pas du tout, et tellement d’autres pays qui me restent encore à découvrir !

 

Merci Agnès !

Retrouvez Agnès Cassière sur sa page Facebook, sa page Facebook "Noir et Blanc", sur Instagram et sur Instagram "Noir et Blanc".

© 2016 par RankArt

Autrech 09800 Saint Lary, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean