Daniel Guerin

Découvrez ses œuvres plus bas !

RankArt : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Daniel Guerin : Autodidacte rêveur. Peindre pour garder un certain enchantement, pour me rappeler, avec Patrice de la Tour du Pin, que « Tous les pays qui n’ont plus de légendes seront condamnés à mourir de froid ». 

 

RankArt : Pratiquez vous la peinture pour votre loisir ou en tant que professionnel ?

Daniel Guerin : Pour le loisir, avec l’espoir de transmettre un minimum d’émotion aux autres.

 

RankArt : Comment définiriez-vous votre travail artistique ? Que dites-vous de vos œuvres à quelqu’un qui n’a jamais vu une de vos œuvres ?

Daniel Guerin : Peinture contemporaine (huile) faisant référence au sacré, au moyen-âge (art roman), à la mythologie…

Utilisation de symboles, de bribes d’écriture, de runes…

L’œuvre est en quelque sorte une translation passé-présent avec une certaine dérision.

L’esprit de l’œuvre peut être résumé par le monogramme situé juste avant la signature, en fait un signe utilisé par les scribes du moyen-âge (Diple Superne Obelata) lors de traductions de textes de l’antiquité, et qui signifie : « Ici, le temps, le lieu et les personnes furent changés ». Pour moi, l’essence même de la peinture.

 

RankArt : Quel est le point de départ d’un tableau, la genèse d’une œuvre (un schéma, une image, le hasard, l’imagination seule, un peu de tout ça…) ?

Daniel Guerin : L’histoire, le passé, le sacré… avec une dominante quelquefois : « provoquer le hasard jusqu’à ce qu’il dicte une présence ».

 

RankArt : Avec quel peintre d’hier auriez-vous aimé vous entretenir ? Et pourquoi ?

Daniel Guerin : Picasso, pour partager avec lui l’immense émotion qu’il a dû connaitre en peignant « Guernica ».

 

RankArt : Et parmi vos contemporains ?

Daniel Guerin : Jeff Koons, pour partager une petite partie de mon très modeste talent contre une petite partie (ou grosse) de sa fortune. Mais surtout pas l’inverse !

 

RankArt : Pouvez-vous nous citer un tableau que vous rêveriez de voir en vrai ? Pourquoi ce tableau ?

Daniel Guerin : « Les proverbes flamands » de Pieter Brueghel l’Ancien. Fabuleux travail de création, de technique et d’émotion. Ou « La parabole des aveugles » du même peintre, ou, ou, ou… tellement d’autres tableaux de divers peintres. 

RankArt : Selon vous, à partir de quel moment un peintre, un photographe, un musicien… devient un artiste ?

Daniel Guerin : A partir du moment où il provoque l’enchantement. Un peu, beaucoup, passionnément…..

 

RankArt : Quel est votre plus fort souvenir d’exposition personnelle et pourquoi ?

Daniel Guerin : Une personne qui a écrit : « Vous voyez et dites ».

 

RankArt : Artistiquement parlant, y a-t-il un rêve que vous n’avez pas encore réalisé ?

Daniel Guerin : J’aimerais bien le MOMA de New-York, mais cela fait un peu prétentieux !

 

RankArt : Quelle est votre actualité artistique ? Quels sont vos projets artistiques ?

Daniel Guerin : Exposition aux « Décades de la peinture » à Brioude 43. Projet : déclinaison de tableaux sur le thème Babel.

 

RankArt : Pour se faire une idée de votre personnage de façon plus général, j’aime bien soumettre à nos artistes invités les questions un peu naïves du thème de l’ile déserte…

-Sur une île déserte vous emportez…

*Quel film ? Black Swan (pour l’histoire et la musique de Tchaïkovski)

*Quel livre ? Fortune de France de Robert Merle

*Quelle musique ? U2

*Quel objet ? un télescope (pour garder la tête dans les étoiles)

*Lequel de vos tableaux ? So BaBel (Who When Where). Toujours plus haut, toujours plus vite, toujours plus…Analogie avec notre temps?

 

Merci Daniel !

Retrouvez Daniel Guerin sur son site Web et sa page Facebook.

Soutenez cet artiste en votant pour "So Babel (Who When Where)" sur myrankart.com

© 2016 par RankArt

Autrech 09800 Saint Lary, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean