Julie Benoist

Découvrez ses œuvres plus bas !

RankArt : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Julie Benoist : Je m’appelle Julie Benoist, 35 ans, maman de 2 petits diablotins de 3 ans et 1 an.

 

RankArt : Pratiquez vous la peinture pour votre loisir ou en tant que professionnel ?

Julie Benoist : Professionnelle depuis janvier 2019. Et je pratique la peinture depuis toujours pour le loisir.

 

RankArt : Quel a été le parcours professionnel et/ou artistique qui vous a forgé en tant qu’artiste ?

Julie Benoist : Je suis autodidacte et m’inspire de nombreux artistes de disciplines différentes.

 

RankArt : Pourquoi avoir choisi la peinture comme mode d’expression plutôt qu’un autre ? Quel a été le déclic ?

Julie Benoist : Je n’ai pas eu à proprement parler de déclic. J’ai toujours aimé et fait de la peinture depuis que je suis toute petite. La peinture s’est imposée à moi comme une évidence. Elle fait partie de moi.

 

RankArt : Votre vie et ses étapes influencent-t-elles votre art et de quelle manière ?

Julie Benoist : Bien sûr. Qu’il s’agisse d’étapes positives ou négatives, ce que je vis a un impact direct sur les directions que prennent mes peintures. Par exemple lorsque je traverse des moments difficiles, mes toiles vont être encore plus colorées que d’habitude. C’est un moyen pour moi de montrer quel chemin je veux emprunter : celui des couleurs, et non pas celui de la noirceur.

 

RankArt : Comment définiriez-vous votre travail artistique ? Que dites-vous de vos œuvres à quelqu’un qui n’a jamais vu une de vos œuvres ?

Julie Benoist : La peinture abstraite est mon moyen d’expression. J’aime jouer avec les couleurs, les textures, les matières. J’aime susciter l’intérêt, provoquer des interrogations et titiller l’imagination.

 

RankArt : Pourquoi ces choix de sujet, de technique, de style ?

Julie Benoist : L’idée derrière le choix de la peinture abstraite est le lâché prise. C’est très difficile de se laisser aller totalement. Il faut faire un effort pour ne pas avoir l’impression qu’on est libre, mais le croire réellement. En fait, je crois que ça fait peur de se sentir vraiment libre, sans aucune barrière. Alors il s’agit de surmonter cette peur du vide, et sauter. Laisser la main courir librement sur la toile. Ne pas se retenir. Ce sont des moments très intenses.

 

RankArt : Qu’est ce qui, de façon générale influence votre peinture (peintre, cinéma, musique, auteur…) ?

Julie Benoist : Mes rêves influencent directement mes peintures. Et sinon, les personnes qui pratiquent l’art journal (ou journal artistique en français) m’influent beaucoup.

 

RankArt : Quel est le point de départ d’un tableau, la genèse d’une œuvre (un schéma, une image, le hasard, l’imagination seule, un peu de tout ça…) ?

Julie Benoist : En fait, dans ma tête j’ai l’impression d’avoir une sorte de bobine de film qui défile, et parfois elle s’arrête un instant pour laisser apparaître l’image très nette d’un tableau. La plupart du temps c’est ça le point de départ d’un tableau. Et sinon, je ne réfléchis pas, je mets un peu de peinture sur la toile, je laisse mes mains faire ce qu’elles veulent, et je découvre au fur et à mesure le tableau qui se construit jusqu’au moment où il s’achève.Parfois encore, je fais des croquis, pour garder les idées qui se bousculent dans ma tête.

 

RankArt : Avec quel peintre d’hier auriez-vous aimez vous entretenir ? Et pourquoi ?

Julie Benoist : Avec Pollock ou Kandinsky, pour en apprendre plus sur leur vie intérieure.

 

RankArt : Et parmi vos contemporains ?

Julie Benoist : Je rêve de rencontrer un jour Michael Lang, mon maître absolu en matière de techniques et d’abstraction.

RankArt : Pouvez-vous nous citer un tableau que vous rêveriez de voir en vrai ? Pourquoi ce tableau ?

Julie Benoist : Je rêve de voir en vrai le tableau “Remaining elements” de Michael Lang. Je ne peux pas expliquer avec des mots, ce tableau me bouleverse et me fait vibrer.

 

RankArt : Selon vous, à partir de quel moment un peintre, un photographe, un musicien… devient un artiste ?

Julie Benoist : Je ne suis pas sûre qu’on devienne un artiste. Je crois qu’on naît comme ça. On est artiste ou pas. Les techniques s’apprennent, mais pas la créativité ni l’imagination.

 

RankArt : Quelle est l’exposition d’un autre artiste qui vous a le plus marqué ?

Julie Benoist : Celle de mon cousin Jean-Marie Benoist, sculpteur, exposition à la pointe de Bouchemaine pendant l’été 2018.

 

RankArt : Quel est votre plus fort souvenir d’exposition personnelle et pourquoi ?

Julie Benoist : Mon exposition chez Patine & Popote (Maine-et-Loire) car c’était la première.

 

RankArt : Artistiquement parlant, y a-t-il un rêve que vous n’avez pas encore réalisé ?

Julie Benoist : Oui, pouvoir réellement vivre de mes peintures.

 

RankArt : Quelle est votre actualité artistique ? Quels sont vos projets artistiques ?

Julie Benoist : J’ai une exposition collective à venir avec mon cousin sculpteur Jean-Marie Benoist et un autre peintre, Denis Stracquadanio,du 11 Mai au 08 Juin 2019 à la galerie de l’Aubance (Maine-et-Loire). Je participe à “Artistes du bout du monde”, exposition en extérieur, en face du château d’Angers, tous les premiers dimanches de chaque mois d’Avril à Octobre. Ensuite une exposition personnelle au bar L’Entre 2 à Angers pendant 2 mois. Et une exposition à la galerie l’Aquarelle de Grez-Neuville (49) en Juin 2020.

 

RankArt : Pour se faire une idée de votre personnage de façon plus général, j’aime bien soumettre à nos artistes invités les questions un peu naïves du thème de l’ile déserte…

-Sur une île déserte vous emportez…

*Quel film ? Vice Versa

*Quel livre ? N’importe lequel de Maxime Chattam

*Quelle musique ? Bohemian Rhapsody de Queen

*Quel objet ? Un téléphone portable avec batterie illimitée

*Lequel de vos tableaux ? Aucun, une toile vierge ;)

 

RankArt : Quel voyage aimeriez-vous encore faire ?

Julie Benoist : J’aimerais absolument aller dans un cénote, au Mexique (péninsule du Yucatan)


RankArt : Quelles étaient vos ambitions d’enfant pour votre vie d’adulte ?

Julie Benoist : Pouvoir faire de la peinture tous les jours et pouvoir en vivre. C’est à moitié réalisé ;)

 

Merci Julie !

Retrouvez Julie Benoist sur sa page Facebook.

Soutenez cette artiste en votant pour "Yugotrope" sur myrankart.com

© 2016 par RankArt

Autrech 09800 Saint Lary, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean