Kristel Bris

Découvrez ses œuvres plus bas !

RankArt : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

Bris Kristel : Je souris, car l’exercice de se présenter en quelques mots est toujours un peu complexe. Souvent il sonne l’égo faussement assumé, mais toujours amusé.

Je dirais que je suis une personne banale ou pas, attentive à l’évolution d’un monde en transformation. A essayer de ne pas trop m’y noyer, je barbotte, pudique et extravertie à la fois. Je garde le sourire sur moi-même et j’apprécie l’idée d’échanger.

Pour ma part, la peinture a toujours été une forme de communication silencieuse. Pas de technique particulière, ni d’apprentissage. Juste un besoin d’exprimer des émotions et de m’accorder une pause dans le temps. Aujourd’hui je m’autorise au partage et au jeu de miroir, si cela m’a touché peut-être que d’autres le seront également sur leur propre chemin

 

RankArt : Pratiquez vous la peinture pour votre loisir ou en tant que professionnel ?

Bris Kristel : La vie est un loisir intense alors … je rigole

Je pratique la peinture comme une rencontre intime en devenir.

Intime parce qu’il s’agit avant tout d’un moment d’évasion, voire de connexion à quelque chose de plus profond chez moi. Tel un besoin, une envie, pour ne pas dire une pulsion d’exprimer quelque chose sur un instant « t ». Je peins depuis l’âge de mes 14 ans sans savoir ce qu’il en adviendra. La notion du « devenir » sonne avec le partage, car lui seul permet d’évoluer dans une direction peut-être non supposée.

 

RankArt : Quel a été le parcours professionnel et/ou artistique qui vous a forgé en tant qu’artiste ?

Bris Kristel : Je me questionne… y a-t-il réellement une notion de « parcours professionnel » lorsque l’on parle d’Art et d’Artiste ? Pour moi, il s’agit d’avantage de l’expression d’un bout de vie, d’envies, de ressentis et d’expression de soi. Mon cheminement artistique, si je me permets de l’appeler ainsi, vient de l’observation émotionnelle d’un vécu, une peinture intuitive réparatrice et apaisante. Je ne peins qu’avec les mains, et au ressenti. Il s’agit d’une rencontre intime à la toile et à moi-même. Quelque part, nous sommes tous des artistes de quelque chose, non ?

 

RankArt : Pourquoi avoir choisi la peinture comme mode d’expression plutôt qu’un autre ? Quel a été le déclic ?

Bris Kristel : Peinture et écriture, mes compagnons privilégiés, à libérer certaines émotions, à observer le monde et moi-même. La magie de la photographie permet de saisir l’instant, d’apprendre la patience et la lumière…La peinture est ailleurs…profonde et viscérale. Cela me touche.

Je ne sais pas à quel moment je peux parler de déclic, peut être le jour où les mots ne suffisaient plus à exprimer les choses telles que je les ressentais. L’intellectualisation des choses n’as pas lieu dans la peinture. Elle me permet une forme de régression émotionnelle, un lâcher prise, une bulle hors du temps. Je plonge les mains dans de la couleur je les pose sur la toile et je laisse faire des heures durant…essayez c’est libérateur

 

RankArt : Votre vie et ses étapes influencent-t-elles votre art et de quelle manière ?

Bris Kristel : Vous l’avez compris, totalement, j’utilise la peinture comme hygiène émotionnelle 😊 au même titre que certaines personnes font leurs séances de yoga. J’aime sortir tout mon attirail et m’offrir un moment privilégié. L’abstrait se prête bien au jeu des émotions, il est de l’ordre du spontané de l’instinctif, même figuratif mon « art » reste subjectif.

 

RankArt : Comment définiriez-vous votre travail artistique ? Que dites-vous de vos œuvres à quelqu’un qui n’a jamais vu une de vos œuvres ?

Bris Kristel : Je parlerai davantage de parcours et de recherche introspective en partage.

Je n’ai pas la notion de travail artistique dans ma peinture, il s’agit plus feeling. Je peins tel une pulsion, sans jamais savoir où ira la toile, j’ai juste une envie de couleur qui donnera le ton et l’élan, le reste suivra…je ne m’autorise aucune retouche, et je ne peins que d’un seul trait. Cela peut durer des heures… Lorsque le besoin n’est plus présent, j’arrête.

D’où la différence entre chaque toile et leur unicité. La main n’est plus la même, impossible pour moi de reproduire ou de faire un copié/collé…on ne triche pas avec l’émotionnel d’un moment. L’important est que l’œuvre dégage une émotion, quelle qu’elle soit selon la sensibilité de tout un chacun. Si la toile raconte un bout de moi, en miroir elle peut toucher l’histoire de l’autre.

RankArt : Pourquoi ces choix de sujet, de technique, de style ?

Bris Kristel : le « pourquoi » n’existe pas dans ma notion de peindre. Seule le « c’est comme ça » répond à la question. Les sujets, la dite technique ou le style ne sont en fait que le feeling, la main et le ressenti. Je vous demande…Pourquoi la vie ?

 

RankArt : Qu’est ce qui, de façon générale influence votre peinture (peintre, cinéma, musique, auteur…) ?

Bris Kristel : mdr ! Mes humeurs lol ma main du moment, mon énergie, mes questionnements…tout ça sonne très égocentré, mais ne faut-il pas apprendre à l’être un peu ? Cela me fait sourire. Humour et dérision de soi permet aussi d’avancer.

 

RankArt : Quel est le point de départ d’un tableau, la genèse d’une œuvre (un schéma, une image, le hasard, l’imagination seule, un peu de tout ça…) ?

Bris Kristel : Mes humeurs justement, une réflexion, une envie. Je laisse la peinture s’exprimer…un verre de vin, une cigarette…de la musique pour m’accompagner. Le temps s’oublie.

 

RankArt : Avec quel peintre d’hier auriez-vous aimez vous entretenir ? Et pourquoi ?

Bris Kristel : Pour être honnête, je ne sais pas trop. Nombreux sont les peintres aux parcours et aux œuvres incroyables, transcendant leur époque, à vouloir s’exprimer sans jamais réellement avoir été pleinement entendus dans leurs arts. Paul Cézanne pour saisir un regard orienté et Claude Monet pour aller au-delà de ses songes.

 

RankArt : Et parmi vos contemporains ?

Bris Kristel : Encore une fois, je ne sais pas trop…car « l’art » ne s’arrête pas juste à peindre, certain écrivains, philosophes, économistes ou photographes offrent également un merveilleux potentiel à vivre et à échanger.

 

RankArt : Pouvez-vous nous citer un tableau que vous rêveriez de voir en vrai ? Pourquoi ce tableau ?

Bris Kristel : Tous les tableaux sont à voir en vrai …La notion de « rêve reste personnelle et très idéalisée. Restons ensemble

 

RankArt : Selon vous, à partir de quel moment un peintre, un photographe, un musicien… devient un artiste ?

Bris Kristel : On ne devient pas « Artiste », il me semble que nous le sommes tous déjà. Car nous sommes tous « Créateur » de quelque chose dans nos vies. Le terme d’artiste est souvent galvaudé dans notre système de croyance. C’est le collectif qui décide quelque part d’encenser ou d’ignorer ce pouvoir artistique de chacun. D’ailleurs la plupart des « artistes » reconnus de nos jours ne l’ont pas forcement été de leur vivant…le tout je crois est de ne pas se poser la question sérieusement…dans tout art il s’agit d’émotion en partage, une forme de transmission.

 

RankArt : Quelle est l’exposition d’un autre artiste qui vous a le plus marqué ?

Bris Kristel : l’exposition qui m’a le plus fascinée est celle présentant l’oeuvre globale de Leonard de Vinci….mais cet homme ne dormais jamais lol ! Je reste toujours admirative du pouvoir de l’imaginaire créateur de toutes choses. Le potentiel humain est à soulever…et à élever.

 

RankArt : Quel est votre plus fort souvenir d’exposition personnelle et pourquoi ?

Bris Kristel : Ma première exposition…tel un accident. Je n’avais jamais réellement songé à exposer, ma peinture étant avant tout extrêmement pudique et personnelle. Un ami ayant une jardinerie exotique souhaitait créer un évènement original. Le temps d’une soirée le projet d’exposer s’est mis en place. Il s’agissait de créer un univers atypique alliant peinture, musique et écriture. J’ai dit oui. Cela raisonnait juste. Encore une fois le feeling. Une alliance d’enthousiasme et d’appréhension. J’ouvre une porte encore aujourd’hui…je laisse « à voir », à me voir et peut être à vous voir 😊

 

RankArt : Artistiquement parlant, y a-t-il un rêve que vous n’avez pas encore réalisé ?

Bris Kristel : Artistiquement parlant je ne sais pas, je laisse faire, comme une enfant enjouée je découvre le potentiel du monde avec la conscience de ses limites…nous avons tous des rêves

 

RankArt : Quelle est votre actualité artistique ? Quels sont vos projets artistiques ?

Bris Kristel : le courant des rencontres m’offre de nouvelles opportunités. Je laisse le temps à ce qu’elles se mettent en place avec douceur et sans précipitation. La danse émotionnelle et la peinture me touchent particulièrement. Cet exercice et les rencontre humaines sur le sujet suggèrent un lendemain…on verra la suite. Pour le moment je réponds à cette petite interview avec le sourire, exercice peu commun que je découvre. Je vous en remercie

 

RankArt : Pour se faire une idée de votre personnage de façon plus général, j’aime bien soumettre à nos artistes invités les questions un peu naïves du thème de l’île déserte…

-Sur une île déserte vous emportez…

*Quel film ? Pas de film il n’y a pas de télé sur une île déserte et tant mieux 😊

*Quel livre ? Le dernier que j’ai lu qui m’a particulièrement touché dans sa simplicité et vérité, Jean d’Ormesson « un hosanna sans fin »

*Quelle musique ? Celle de la vie

*Quel objet ? Ma caroline

*Lequel de vos tableaux ? Tous hahaha

 

RankArt : Quel voyage aimeriez-vous encore faire ?

Bris Kristel : Tous ! Voyager est un apprentissage permanent

 

RankArt : Quelles étaient vos ambitions d’enfant pour votre vie d’adulte ?

Bris Kristel : Devenir une princesse bien sûr !! mdr

 

Merci Kristel !

Retrouvez Kristel Bris sur son site Web.

Soutenez cette artiste en votant pour "Envolé" sur myrankart.com

© 2016 par RankArt

Autrech 09800 Saint Lary, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean